château de Saint-Germain en Laye

Le château de Saint-Germain en Laye doit aussi sa reconstruction à François Ier. Cette demeure, dont l’origine remonte, suivant le savant abbé Lebeuf, à Louis le Gros, était déjà importante comme place militaire et séjour des rois : on sait, en effet, que Louis le Jeune y reçut le roi d‘Angleterre Henri Plantagenet et ses fils, et que Philippe Auguste et Louis IX ont daté plusieurs chartes de ce palais. Ce dernier prince y construisit la chapelle qu’on voit encore aujourd’hui.

Charles V, ami des arts, comme Louis IX, fit réédifier le château de Saint-Germain, qui avait été brûlé par les Anglais quelque temps avant la bataille de Crécy. Il ne reste de cette époque qu’une tour carré surmontée d’un campanile, et qui est placée à l’angle du château. Mais les Anglais s’en emparèrent de nouveau sous Charles VII ; ce prince le racheta, et Louis XI en fit don à son médecin Coictier. Rentrée dans le domaine de la couronne, cette demeure royale vit, en 1514, le mariage de François d’Angoulême avec Claude de France. On comprend alors que, devenu roi, François Ier ait voulu réédifier Saint-Germain dans le style nouveau ; il en fit un monument de forme polygonale irrégulière a cinq côtés, entouré de fossés, garni de créneaux et de meurtrières, auquel on accédait par trois ponts-levis, et le chiffre de François Ier était sculpté sur les trois portes. Ce fut sous Louis XIV que les tours furent remplacées par cinq pavillons que nous connaissons tous.

L’architecture du château de Saint-Germain, faite de briques et de moellons, nous offre un spécimen assez pauvre de la brillante époque que nous étudions. La cour intérieure, qui a conservé a peu près sa physionomie première, nous montre une ordonnance composée de puissants contre-forts reliés par deux étages d’arcades ; les murs, en retraite, sont percés de fenêtres cintrées : chaque étage d’arcades en contient deux rangées horizontales. Le premier étage d’arcades supporte un balcon et est bordé par une balustrade de pierre ; le second soutent la corniche et le toit.

On sait que ce fut dans ce château que naquit Louis XIV, en 1638.

Saint-Germain-en-Laye intérieur du château, photographie de presse, agence Meurisse

Saint-Germain-en-Laye intérieur du château,
photographie de presse, agence Meurisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>